Recette : le shampoing solide

Et coucou !
Tu veux voir mon shampoing ?
Non, franchement, en plus, si tu suis un peu mon blog, tu sais que je n'en utilise plus. Je n'ai pas shampouiné ma chevelure depuis la date de mon anniversaire, le 18 Octobre dernier (et, en passant, je te glisse l'info pour que tu y penses l'année prochaine, vise comme c'est subtil !)
Ma routine capillaire, désormais, c'est : le premier dimanche de chaque mois, un mouillage des cheveux suivi d'application d'une pâte à base de bicarbonate de soude, puis rinçage au vinaigre de cidre (deux bouchons dans un verre d'eau). La semaine suivante, je fais un shampoing sec à base de fécule de maïs, et ça me tiens bien 15 jours. Si besoin, je fais un masque à l'aloe vera que je laisse sécher avant de brosser (c'est très efficace pour laver mes cheveux), mais j'ai remarqué que ma chevelure avait de moins en moins besoin d'interventions de ma part et qu'elle s'en sort très bien par elle même.
Il faut dire aussi que je la brosse tous les jours, pour enlever les poussières et répartir le sébum. Mes cheveux ont bien poussé depuis le mois d'août, où j'avais une coupe très courte ; maintenant, ils m'arrivent au bas de la nuque.

Mais bref, je ne vis pas seule, j'ai, dans ma maison, deux hommes, un petit et un grand, qui apprécient le bonheur de se shampouiner le poil de tête une fois par semaine.
(Soit dit en passant, mes efforts zéro déchet en matière de gestion de l'eau ont été récompensés, puisque je viens de recevoir ma facture rectificative, et qu'en plus d'être remboursée de 200€, je ne vais plus payer que 10€ d'eau par mois.)
J'ai donc réalisé un petit shampoing solide pour ces messieurs, ce qui a l'avantage de supprimer le dernier flacon qui demeurait dans ma salle de bains, mais aussi de durer trois fois plus longtemps qu'un shampoing traditionnel.
Voici donc la recette. Pour la réaliser, je me suis inspirée de la base de ce blog. ce qui est bien, c'est que les mesures sont assez approximatives et basiques, c'est pas comme les macarons ou la cire au sucre, genre si tu foires d'un demi degré c'est foutu. Et en plus, c'est juste une base, à toi après de mettre les ingrédients que tu veux pour avoir un shampoing vraiment adapté à la nature des cheveux et des soins que tu veux apporter.
Attention, techniquement, cette recette n'est pas zéro déchet, ni même naturelle, car les ingrédients qui sont nécessaires sont emballés ; de plus, le SCI, l'ingrédient principal, est quand même un produit chimique, et même s'il est sain et sans danger car issu de la sulfuration de l'huile de coco, on ne peut pas franchement dire que ce soit un produit naturel. Mais comme j'en avais en stock de ma vie d'avant, et que je ne voulais pas jeter ...
Ici, j'ai voulu un shampoing très hydratant pour les cheveux crépus de mon homme, mais qui convient aussi à Fils et ses cheveux de bébé.

Temps de préparation : 10/15 minutes de cuisson, suivies de 30 minutes de congélation.
Coût de la recette : pour un pain de 80gr, comptez à peu près 5€ (rapport au coût de chaque ingrédient séparé, divisé par les doses utilisées)

Ingrédients :
- 50 gr de SCI (Sodium Coco Isethionate) --> Solidifie la préparation et donne la mousse
- 8 gr d'eau
- 5 gr de beurre de karité
- 8 gr d'huile d'avocat
- 8 gr de shikakai
- 10 gouttes de vitamine E (conservateur)
- 5 gouttes d'HE d'Ylang Ylang 

Préparation :
- Faites fondre au bain marie le SCI avec le beurre de karité et l'huile. Remuez régulièrement pour faire adhérer l'ensemble.
- Hors du feu, ajoutez le shikakai, la vitamine E et l'huile essentielle. Mélangez bien le tout pour avoir une préparation homogène.
- Versez la préparation dans un moule, puis placez au réfrigérateur 30 minutes.
- Démoulez, et laissez sécher.

C'est prêt !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire