Végé-racisme

Hey you !
Depuis ce weekend, mon fils est malade.
Alors rien de grave, non, juste un état grippal. Ça n'était jamais arrivé. Cet enfant a bouffé de l'anticorps maternel pendant 15 mois, il est donc un genre de mutant capable de résister à la plupart des infections. Mais voilà, on est jamais à l'abri du virus fourbe qui traine chez la nounou et qui profite sournoisement d'un manque de vigilance de la part de globules blancs partis prendre le café, pour s'insinuer insidieusement dans le jeune organisme encore fragile.
N'est ce pas ?

Mais bref, si je te dis ça, c'est, d'une part, par pur plaisir de raconter ma vie (sinon je ne ferai pas de blog), mais aussi parce que la crève de mon fils m'a permis de constater récemment l'inanité incommensurable, que dis-je, le gouffre sans fond de consternation et d'absurdité dans lequel je vis au quotidien. Et de pousser un petit coup de gueule.
Sache, lecteur, que ma vie est dure. Car mon père est ... mon père, voilà.
Tu as eu un aperçu de mon père (que je maintiens aimer, parce que c'est une manière pour mon subconscient d'affronter la douloureuse réalité, je ne m'en cache pas, et je m'évite par là même dix ans de thérapie onéreuse et peu efficace) à Noël, entre la bouffe et et les cadeaux, tu as vu de quoi mon existence était faite.
Sache aussi que, chose positive, il a enfin compris que je ne mangeais plus de viande, et, depuis, il n'a de cesse de me faire des réflexions à ce sujet, à grand coup  de : "Et tes protéines ? Et ta vitamine B12 ? Et tes PROTEINES ?"
Mais là, on a atteint le summum :

- Allô ma fille ?!! Bon, je t'appelle parce que j'ai pas d'accès internet et il faut que tu souscrives à un abonnement à ma place parce que j'ai la flemme de le faire !!
(Note que mon père s'exprime automatiquement avec deux points d'exclamation à la fin de ses phrases, même quand il murmure)
- ... Ok 
(Oui, je suis faible à ce point là)
- Super !! Bon, ça va toi ?!!
- Fils est malade.
- Ah merde !! Il a quoi ?!!
- Un état grippal. Trois fois rien, c'est juste qu'il est chiant et qu'il veut pas bouffer.
- Ah, normal quand on est malade !! T'as qu'à lui faire jambon-nouilles, ça passe tout seul !!
- ... Oui, voilà, on fait des pâtes ce soir...
- C'est bien, des pâtes avec du jambon !!
- ... Oui enfin sauf qu'on met pas de jambon (mais avec un peu de  soja, de légumes et une sauce qu'il aime bien)
- Quoi ?!! T'as pas de jambon ?!!
- Ben non.
- Mais va au Leclerc en acheter !! C'est pas fermé !! T'achètes une tranche de jambon, tu sais, ils en font des individuelles emballées !!
(Note aussi que le concept du zéro déchet est pas encore super bien intégré ...)
- Non mais Papa, on mange plus de viande, tu sais, je te l'ai dit.
- Ouais mais là c'est pas pareil, c'est du jambon !!
- ... 
- T'es pas en train de me dire que tu vas priver le petit de jambon quand même ?!!
(Comprendre : je suis une mauvaise mère indigne, coupable de la pire des mesquineries, la fange, la lie de la société, je ne mérite pas le titre de mère)
- Ben si. On en a pas, il en mange pas, j'irai pas en acheter exprès.
- Mais t'es conne !!
- ... C'est possible.
- Oui, t'es CONNE !! C'est encore pire que chez les arabes !!
- ...
(Franchement, que répondre à ça ?)

Tu vois, entendre des trucs pareils me plonge parfois dans la consternation la plus totale. Heureusement, je dois avoir une partie du cerveau atrophiée pour ne pas prêter trop longtemps attention à ce genre de conneries, sinon je pense que je me serais depuis longtemps ouvert les veines avec mon stylo plume. Je ne peux même pas être vexée, en plus, auquel cas je serais coupable de n'avoir aucun humour. This is real life.
Aussi, après un post qui fait du bien, et qui équivaut, dans ma tête, à un hochement d'épaules fataliste vis à vis de l'adversité du monde, je vais continuer à avancer tant bien que mal, parce qu'il le faut bien, et puis aussi parce que je dois avoir un allèle mutant sur un de mes chromosomes, qui fait que, telle la mauvaise herbe, je m'entête à pousser dans l'adversité.
Sinon, je ne donne pas beaucoup de nouvelles en ce moment, je sais, je plaide coupable, j'accepte votre sentence Messieurs le Jurés, mais, par pitié, tout sauf une chanson de Louane !
Ma vie zéro déchet se passe bien ; on a pas sorti la poubelle depuis Noël, et le dernier sac de recyclage (de 60 litres) s'est rempli en deux mois, là où, avant, il fallait un mois. Dans la poubelle, on a surtout le papier du beurre, ce qui ne fait pas grand chose, c'est sûr, et les opercules de pots de yaourts en verre que consomme le fils. Le galet de shampoing solide marche très bien. On est contents de nous, et ça fait du bien de se le dire et de se taper sur l'épaule, de temps en temps. 
Pour le reste, mon beau frère me trouve plus zen, et plus belle parce qu'apparemment j'ai maigri, mais j'en ai un peu rien à foutre de son avis donc bon ...
Si je suis un peu absente, c'est parce que je suis partie sur un projet qui me tient à coeur depuis un moment, à savoir l'écriture d'un roman (qui ne sera pas écolo, ni zéro déchet, ni végé, ni rien, encore que je me suis rendue compte que je n'étais pas foutue de ne pas en parler au moins un peu aaaaarrrghhh, que va en penser mon psy ???)
Pour le moment, j'ai véritablement écrit 50 pages, mais je les ai ensuite j'ai virtuellement foutues en l'air, car j'ai eu une meilleure idée que ce que j'avais, donc j'ai retravaillé mon contexte et mon histoire, fait des recherches, développé mes personnages ... ça te donne l'impression que je fais quelque chose, sauf qu'en réalité ça se résume à ça :

(Et encore, je t'épargne le côté légèrement autiste de qui s'arrache la lèvre à force de réfléchir)


Sur ce, la conne te salue. 

1 commentaire:

  1. Coucou toi !

    J'aime beaucoup ton blog que je viens de découvrir, ta manière simple mais si agréable à lire, de raconter, et la personnalité que l'on décèle au travers des lignes !

    Merci infiniment pour ce partage. Je me reconnais... à travers la description de ton père... En moins pire, je crois, mais tout de même, cette méfiance et ce refus de comprendre, un hermétisme total à mes engagements (naissants hihi) et au sort de la planète...

    Courage à toi, et en tout cas, tu as une lectrice !

    RépondreSupprimer